Construction de la coque

Le squelette :

Cette fois ci je vais vous montrer comment nous faisons habituellement une coque en bois avec des baguettes de 3x10mm.

  • Pour débuter la construction il faut tracer sur une planche (plus grande que le bateau), que l'on appellera chantier, l'axe centrale de cette planche et fixé la quille dessus (provisoirement).

  • Tracer le positionnement des couples à l'aide du plan sur le chantier et coller les couples sur la quille en respectant bien le marquage.

  • Une fois que tout est sec, coller les baguettes une par une (en faisant toujours symétrique pour éviter une déformation),

  • Compléter les trous par des petites baguettes. Enfin poncer, mastiquer et re-poncer.

 

>>> A noté : j'ai mis de la résine à l'intérieur pour éviter les fuites d'eau et aussi pour une meilleur résistance. J'en ai appliqué à l'extérieur avec de la fibre de verre.

La cabine et les ponts :

  • Commencer part la partie basse puis la partie supérieure le tout collé ensemble pour pouvoir positionner les ponts, mais la cabine n'est pas collée au couple car elle sera amovible.
  • Pour le pont avant, vu la forme bombée qu'il a, j'ai mis une baguette de 3x10 en partant du bloc avant jusqu'au couple n°8, puis collé le pont en prenant soin de bien appuyer sur les côtés pour obtenir cette forme bombée.

     

Pour les ponts arrière je me suis aidé de la cabine pour les positionner :

  • J'ai commencé par les 2 ponts qui sont sur les côtés de la cabine, puis les 2 autres ponts qui sont dans le prolongement des premiers. Attention ces ponts ne touchent pas le bloc arrière car il y aura une autre pièce pour boucher.

  • Et enfin, le pont prolongeant la cabine est amovible, puis la passerelle (où viendront les rampes à lance missiles), qui doit être construite séparément, et sera collé sur le pont arrière.

  • Le tout doit être bien poncé pour pouvoir passer un enduit.

>>> Astuce : pour poncer vous pouvez utiliser une ponceuse électrique ou un rectangle de bois où vous y agrafez un morceau de papier de verre, du gros grain pour dégrossir et finissez avec du plus fin pour les finissions.

  • Enfin, percer les trous pour les hublots, bouches d'aérations, les porte-drapeaux... et les trous pour les arbres d'hélice et les gouvernails.

>>> Note : ne pas percer les trous du mât avant de l'avoir construit, comme indiqué dans la construction de l'accastillage, car il est possible qu'il y est quelques mm de décalage.

  • Pour finaliser avant la peinture, mastiquer, poncer, mastiquer, poncer ...et passer un enduit de finition en bombe (1 ou 2 couches suivant les besoins) pour effacer de petites éraflures au perçage.

  • La peinture ne rattrape pas les défauts !!!

La peinture :

  • Pour les couleurs j'ai fait :
  • le pont en gris foncé (car il est blindée).

  • la coque en gris clair ainsi que les aérateurs et les ouvertures de pont.

  • la ligne de flottaison en vert.

  • les bittes d'amarrage en noir.

  • tout ce qui est en laiton (mât, rambardes,...) en gris comme la coque.

  • les missiles en orange pour simuler des missiles d'exercice.

 

>>> Astuce: Pour les gris j'ai mélangé du blanc avec un colorant noir ce qui fait les couleurs recherchées. Ce qui évite d'aller chercher dans le commerce où l'on ne trouve jamais la bonne.

Vedette terminée
Vedette terminée